Pour quoi choisir une climatisation ? quels avantages ?

Intérêt et idées reçues

Découvrez notre guide de choix.

Les bienfaits de la climatisation

 

A la maison, au bureau ou dans les lieux publics, les climatiseurs offrent une large gamme de fonctions pour améliorer le quotidien, la santé et l’environnement de tous.

Pour rafraichir les locaux :

Le rafraîchissement, qui constitue la fonction la plus courante du climatiseur, est rendu possible grâce à un mécanisme échangeur de chaleur. Le climatiseur puise l’excès de chaleur à l’intérieur de la pièce, puis il le conduit à l’extérieur de l’habitation.

Pour optimiser la température :

La climatisation permet de choisir la température d’une pièce. Un écart de température de 5 °C à 8 °C entre l’intérieur de la maison et l’extérieur est recommandé. L’arrivée de la climatisation réversible permet de maintenir une température idéale tant en été qu’en hiver.

Pour réguler l’humidité :

En réduisant le taux d’humidité de l’air, la climatisation permet de retrouver confort et bien-être à l’intérieur d’un bâtiment.

Pour respirer un air plus sain :

La climatisation garantit une meilleure qualité de l’air grâce à un système de filtration qui élimine les fumées de cigarette, les poussières, et purifie l’air.

Pour réaliser des économies d’énergie :

La climatisation réversible, appelée également pompe à chaleur air/air, permet de rationaliser

la consommation énergétique d’une habitation.

 

 

L’entretien

Un climatiseur, ça s’entretient !

L’utilisateur d’un climatiseur est responsable de la qualité de l’air intérieur de son logement. Des filtres régulièrement nettoyés, idéalement une fois par mois, à l’aide d’un simple aspirateur ou à l’eau tiède, garantissent une hygiène de l’air correcte. Si l’installation contient plus de 2 kg de fluide frigorigène, l’utilisateur est dans l’obligation de faire contrôler l’étanchéité de son système au moins une fois par an par un installateur certifié. Cette maintenance obligatoire est généralement incluse dans un contrat d’entretien. Bien entretenir sa climatisation

Avoir un climatiseur, c’est bien. L’entretenir est indispensable pour assurer son bon fonctionnement mais aussi la qualité de l’air de votre logement. D’ailleurs, l’utilisateur d’un climatiseur est responsable de la qualité de l’air intérieur de son logement.

Un entretien régulier

Pour maintenir le climatiseur dans un bon état, il est nécessaire de nettoyer les parties extérieures de façon régulière, à l’aide d’une éponge humide ou d’un chiffon sec. L’utilisation de solvants ou de détachants ménagers est fortement déconseillée.

Le filtre à air

Des filtres régulièrement nettoyés garantissent une hygiène de l’air correcte. En effet, les climatiseurs brassent jusqu’à huit fois le volume d’une pièce dans l’heure, piégeant au passage les particules en suspension. Les filtres se nettoient une fois par mois. Certains appareils sont équipés d’un témoin qui s’allume pour vous prévenir de leur encrassement. L’opération s’effectue à l’aide d’un simple aspirateur ou à l’eau tiède et savonneuse. Avant de le replacer, veillez à le rincer et le sécher. De plus, le nettoyage régulier permet de maintenir les économies d’énergies réalisées par le produit.

Les règles de base

Avant d’installer une climatisation de qualité, et avant tout devis, il est impératif d’identifier les besoins du client. Les dimensions ainsi que les caractéristiques d’utilisation de la pièce concernée sont des données essentielles. S’il s’agit d’une seule et même pièce, un système mono-split (une unité extérieure et une unité intérieure) sera suffisant.

Etude et devis - Identifier les besoins

Réaliser une étude précise

Pour calculer la puissance nécessaire au refroidissement de la pièce, vous devez tenir compte des données suivantes :

- Plan avec cotes et orientation

- Nature des murs, isolation

- Nature de la toiture ou local au-dessus

- Nature du sol ou local au-dessous

- Nature des cloisons, isolation

- Disposition /exposition / locaux adjacents

- Ensoleillement

- Surfaces des murs et cloisons

- Surfaces vitrées, nature des vitrages

- Protection des surfaces vitrées (stores intérieurs, stores extérieurs, écrans, ...)

- Nature de l’activité

- Charges internes, puissance

- Renouvellement d’air

Envisager les possibilités d’installation

Cette étape vous permettra de gagner du temps lors du choix d’implantation de l’appareil. Les données à prendre en considération sont les suivantes :

- Hauteur disponible dans faux-plafond

- Nature du plafond et contraintes (poutres, ...)

- Nature et épaisseur des murs

- Type et emplacement possible d’unité intérieure

- Emplacement possible du groupe extérieur

- Tracé et longueur des liaisons frigorifiques

- Percements, goulottes et habillages

- Emplacement du tableau électrique et cheminement de la ligne

Réaliser le bilan thermique

Une fois ces données récupérées, vous êtes capable de réaliser un bilan thermique simple pour un mono-split. Vous serez alors en mesure de répondre à une part importante des projets climatisation : en effet, le volume de climatiseur de moins de 5 kW (mono-split tailles 7, 9, 12 et 14) représente à lui seul 65 % du volume global de climatiseur sur le marché français.

La mise en service

Avec la réglementation F-Gaz, seuls les artisans disposant de l’attestation de capacité pourront acquérir les équipements préchargés en fluides. Si vous n’êtes pas certifié, pensez à contractualiser la mise en service en amont de l’achat.

 

Quels produits choisir ?

Les mono-split

La gamme résidentielle

Les climatiseurs muraux

Un climatiseur mono-split dispose d’une seule unité intérieure pour une unité extérieure. Simple et pratique, le climatiseur mural d’une puissance inférieure ou égale à 5 kW est le plus vendu en

France. Peu volumineux, il s’intègre facilement à votre intérieur et ne nécessite pas de travaux particuliers.

Les + :

Il assure également le chauffage grâce à son système réversible (et cela par -

15 à - 20° C extérieur). Il peut être programmable et intégrer un détecteur de présence.

Les consoles compactes

Les consoles compactes sont utilisées dans les logements neufs comme en rénovation, où elles remplacent idéalement d’anciens radiateurs. Particulièrement design, elles se posent au sol, se fixent au mur ou s’encastrent comme un radiateur. Elles assurent également le chauffage grâce à leur système réversible.

Les + : elles assurent le Chauffage par -15°C à l’extérieur. Peuvent être munies d’un programmateur et bénéficie d’une double diffusion d’air

La gamme tertiaire

Les consoles plafonniers et plafonniers

Adaptées aux locaux tertiaires, les consoles plafonniers permettent de regrouper jusqu’à 16 unités intérieures sur 1 seule télécommande pour un pilotage centralisé et une offre monophasée ou triphasée.

Les + :

Ils assurent le chauffage par -15°C à l’extérieur, peuvent être fixées au sol ou au plafond de façon apparente ou encastré. Ils bénéficient d’une diffusion d’air optimale et d’un compresseur double rotor.

Les cassettes

Elles présentent l’avantage de s’intégrer facilement dans toutes les surfaces disposant d’un faux plafond. Leur diffusion d’air multi-directionnelle (4 voies) assure une bonne répartition dans la surface traitée.

Les + :

Il existe principalement 2 tailles : 600 x 600 pour s’adapter aux faux-plafonds dalles ou 800 x 800

 

Les multi-splits

Le système multi-splits

Un multi-splits est un climatiseur réversible composé d’une unité extérieure et de 2 à 8 unités intérieures. Il permet de climatiser jusqu’à 8 pièces avec une seule unité extérieure, tout en offrant un large choix d’unités intérieures, selon les pièces à traiter. C’est aujourd’hui le système le plus utilisé pour la climatisation d’un logement. Simple et rapide à installer, il assure également le chauffage grâce à son système réversible.

Les + (selon modèles) :

- 1 seule unité extérieure mono ventilateur compacte pour 2 à 8 unités intérieures.

- Chauffage par - 15° C à l’extérieur

- Large choix d’unités intérieures (muraux, gainables, consoles...)

- Programmation hebdomadaire

- Grandes longueurs de liaisons possibles (115 m)

- Compresseur double rotor

- Des économies sur la facture de chauffage avec jusqu’à 75 % d’énergie gratuite*

 

La réglementation ERP

Depuis le 1erjanvier 2013, la directive ErP (Energy Related Products) fixe de nouvelles exigences de performance pour les climatiseurs et ventilateurs dont la capacité de refroidissement est inférieure ou égale à 12 kW.

 

Avant l’ErP

Les indications de performance pour le COP (coefficient de performance) et l’EER (Energy Efficiency Ratio, l’équivalent du COP, mais en mode de fonctionnement rafraîchissement) étaient définies selon un seul point de mesure à +7 °C, en fonctionnement à pleine charge.

Depuis 2013,

La nouvelle directive ErP, introduit la notion de performance saisonnière (SCOP et SEER), calculée selon plusieurs points de mesure, répartis dans l’année et dans 3 zones climatiques de l’Union Européenne. Elle donne ainsi une indication de l’efficacité énergétique des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur, beaucoup plus juste et plus proche de la réalité. En fixant un système de classification plus rigoureux, mais plus fiable, la nouvelle directive, via le SCOP, bouleverse l’échelle de classes énergétiques (jusque A+++).

ErP 2013 : des objectifs clairement définis pour les fabricants et les consommateurs

-          Encourager les fabricants à réduire, dès la phase de conception, la consommation énergétique des produits

-          Fixer des exigences élevées en matière d’efficacité énergétique.

-          Réduire de 20% les émission de CO2 et la consommation d’énergie d’ici 2020.

-          Mieux informer les consommateurs

Un nouveau label énergétique

Les climatiseurs de moins de 12 kW - réversibles ou non – doivent afficher une nouvelle étiquette énergétique .

-          La classe énergétique saisonnière été et hiver A,A+, A++…

-          La puissance obtenue pour le climat moyen européen

-          La consommation annuelle en kWh

-          La puissance sonore de l’unité intérieure et de l’unité extérieure.

 

F-GAS

Le nouveau règlement sur les gaz à effet de serre fluorés, du 16 avril 2014, est paru au journal officiel de l’Union Européenne le 20 mai 2014, pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2017.

Il abroge et remplace le règlement communément appelé règlement F-Gas. Vous trouverez le nouveau règlement en téléchargement dans les fiches produits de nos climatisations .

 

N'hésitez pas à nous contacter si le produit souhaité n'est pas sur le site : 0581432002 ou contact@monhabitatelectrique.fr

Nos experts sont disponibles pour vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h (conseils, devis, aide dans votre choix...)